Pathologie

Intoxication alimentaire que faire : quels sont les bons gestes pour se soigner ?

Vous avez mangé un hamburger pas assez cuit, mangé des œufs mimosas qui étaient restés un peu trop longtemps sur la table de pique-nique, ou vous avez craqué et mangé quelque chose d’un camion de nourriture louche et maintenant vous en payez le prix. Voici comment détecter les signes et symptômes d’une intoxication alimentaire et comment la traiter.

Quelles sont les causes d’une intoxication alimentaire ?

Dans la majorité des cas d’intoxication alimentaire, le terme technique utilisé pour désigner votre souffrance est la gastro-entérite, une inflammation de l’estomac et des intestins. Elle est généralement provoquée par une bactérie (telle que Salmonella, E. coli ou Campylobacter) ou par un virus.

En cas d’intoxication alimentaire, vous avez probablement été infectés par des bactéries à partir de quelque chose que vous avez mangé, mais vous pouvez également attraper une gastro-entérite en entrant en contact avec une personne infectée ou en ne vous lavant pas les mains après être allé aux toilettes. Vous entendrez parfois parler de grippe intestinale, mais cela n’a rien avoir avec le virus de la grippe.

Les symptômes d’intoxication alimentaire

Les signes d’intoxication alimentaire peuvent aller des signes très légers, tels que les maux d’estomac passagers, aux très graves, tels que la fièvre et diarrhée irrépressibles.

Selon le type de virus ou bactérie que vous avez chopé, les symptômes peuvent commencer en à peine 8 heures, mais vous pouvez ne commencer à vous sentir malade qu’après 2 semaines de votre infection. Les symptômes qui peuvent vous alerter sont :

  • Les nausées et douleurs abdominales
  • Fièvre et état fébrile
  • La diarrhée
  • Vomissement
  • Crampes
  • Ballonnements

Comment traiter une intoxication alimentaire

Intoxication alimentaire

Ne prenez surtout pas de médicaments anti-diarrhéique en vente libre sans l’accord d’un médecin. Votre corps essaie d’expulser les micro-organismes qui vous rendent malade et vous ne voulez pas interférer avec le processus de guérison naturel.

Restez hydraté. Vous devrez récupérer tous les liquides que vous perdez pour éviter une déshydratation grave. Buvez des liquides riches en électrolytes, comme du Gatorade, du bouillon ou de l’eau de coco. Si vous buvez peu, et vous vous sentez incapable de boire, introduisez lentement des aliments faciles à digérer, comme le régime classique BRC : bananes, riz, compote de pommes.

Si vous êtes un adulte en bonne santé avec un système immunitaire solide, la plupart des intoxications alimentaires guérissent par elles-mêmes au bout de quelques jours pénibles. En général, vous ne pouvez rien faire pour accélérer la guérison. La meilleure chose à faire est de vous réhydrater, de vous reposer et de ne pas revenir au repas qui vous a fait ça.

Quand avoir recours à un médecin ?

Consultez un médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants :

  • Vous avez une diarrhée accompagnée d’une fièvre supérieure à 39 °;
  • Vous êtes étourdi ou assoiffé ;
  • Vous n’avez rien pu digérer pendant 24 heures ;
  • Vous avez la diarrhée depuis cinq jours ou plus.

Rendez-vous directement aux urgences si vous présentez l’un de ces symptômes, qui peuvent indiquer un de risque vital :

  • Vos selles contiennent du sang (c’est-à-dire qu’elles sont marrons ou noires) ;
  • Vous avez des battements de cœur accélérés, une tachycardie, un trouble du rythme cardiaque ou des sauts de battement du cœur ;
  • Vous êtes malade dû à des fruits de mer, de champignons ou d’un produit en conserve, les toxines de ces aliments peuvent avoir des conséquences particulièrement graves.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi